L'ambition de la jeunesse

Domaine du Ry d’Argent en Belgique

ou l’ambition de la jeunesse

Sans doute l'ignorez-vous, mais la Belgique est de longue date terre de vins. La première trace d’un vignoble est située en 815 après J.-C. La vigne apparaît à Namur vers 987. La viticulture prend véritablement son extension à partir de l’an 1000.

 

Domaine du Ry d’Argent en Belgique

ou l’ambition de la jeunesse

Sans doute l'ignorez-vous, mais la Belgique est de longue date terre de vins. La première trace d’un vignoble est située en 815 après J.-C. La vigne apparaît à Namur vers 987. La viticulture prend véritablement son extension à partir de l’an 1000. Fin du XV° siècle, elle commence à péricliter pour s’effondrer vers la fin du XVI° siècle-XVII° siècle.
C’est dans les années 1960-1970 que le vignoble belge est relancé.

Le domaine du Ry d’Argent revendique deux appellations : A.O.C. Côtes de Sambre et Meuse et Vin de Pays des Jardins de la Wallonie.

En effet, nous sommes dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, à 10 kilomètres de Namur - capitale de la Wallonie - en plein cœur de la Hesbaye. Le nom du domaine provient du ruisseau ('ry' en wallon) qui coule au pied du vignoble.
Depuis des générations, la famille Baele travaille dans l’agriculture. Hubert Baele approche de la retraite et son fils unique, Jean-François Baele, âgé de quelques 28 ans, n'a guère d'attirance pour reprendre la ferme. Mais il bénéficie de divers atouts : une exploitation, des terres bien situées, les équipements, l’expérience familiale. Aussi, en 2005,  décision est prise de se diversifier et de se réorienter partiellement vers la culture de la vigne.

 

Depuis lors, Jean-François Baele, qui travaillait à 80 % à l’extérieur du domaine comme laborantin, voit sa vie désormais entièrement consacrée au vin.
Pour le chai, Jean-François Baele a vu grand, très grand : une construction neuve de 300 m2 capable d’accueillir la production de 60 hectares alors qu’il travaille actuellement 5,30 hectares d’un seul tenant, en culture raisonnée.

En vue de rentabilisation maximale, tout est conçu pour mécaniser au mieux le travail de la vigne. Ainsi l’enherbement mécaniquement géré. Quant aux vendanges, elles sont, depuis 2011,  quasi intégralement mécaniques. Les vendanges manuelles sont consacrées plus spécifiquement à la 'Rosée d'Audrey'.

Les Vins produits

Les cépages en production sont de création allemandes ou suisses, et proviennent tous du Pfalz (Allemagne). Ils ont été choisis pour résister à un climat plutôt rude et peu ensoleillé, étant pour le surplus peu demandeurs en produits phytosanitaires :
- cépages rouges : le Régent, le Cabernet Jura, le VB 91-26-4 appelé aussi Cabernet Noir et le Dornfelder.
- cépage blanc : le Solaris.

Les cuvées sont renseignées à titre indicatif dans la mesure où elles sont susceptibles de varier d’une année à l’autre :
- un vin blanc issu du  Solaris,
- un rosé issu du  Dornfelder,
- deux effervescents : un mousseux brut rosé issu du Dornfelder : "Rosée d’Audrey" créée à l'occasion de son mariage,
et une méthode traditionnelle extra brut rosée issue du Cabernet Jura : "Bulles d'Argent".
- six rouges : un assemblage Cabernet Jura et Régent - un 100 % Régent -  "La Ronce", 100 à 80 % Dornfelder (et 20 % Régent) -  "Le Boisé" : auparavant, 100 % vin de goutte issu du Cabernet jura. En 2009, assemblage de 30 % Cabernet jura et  70 % Régent, élevé  en fût de chêne pendant 12 mois minimum - "La Rivière" : assemblage suivant les années, avec notamment le Cabernet Noir - "La Source" : 80 % Régent et 20 % de vin de presse issu du Cabernet jura élevés 

 

 

L'ambition est cette performance mystérieuse où vaincre n'est jamais suffisant

Jean-François Baele ne résiste pas à l'envie et se déplace à Saint-Emilion au château Troplong Mondot, y achetant six barriques pour élaborer « Le Boisé ». Il en possède actuellement plus de 60, non-neuves. Celles qui proviennent du château Troplong Mondot sont exclusivement consacrées au “Boisé”, élevé intégralement sous bois. Celles qui proviennent du négoce le sont pour “la Rivière”, élevée partiellement sous bois.

N'oublions pas "Silver Spirit" : un alcool blanc issu du cœur de la double distillation des vins de presse du Régent, du Cabernet Jura et du Dornfelder.

Les projets sont nombreux !

On mentionnera l'aménagement de gîtes ou de chambres d’hôtes avec terrasse et vue sur le vignoble, ainsi que d'un point de vente.
Jean-François Baele croit en l’avenir des vins pétillants. Aussi prépare-t-il une cuvée effervescente à base de Solaris pour célébrer la naissance de sa fille.
De plus, derrière le chai s'étendent seize hectares qui pourraient aussi être plantés en divers cépages blancs, lesquels s’avéreraient  appropriés selon les analyses de sol. Actuellement, le terrain est préparé sur quelques 1,2-1,3 hectares pour la plantation de chardonnays destinés exclusivement à une future cuvée effervescente.
C’est un ambitieux qu’il faut parfois réfréner  mais il ne doute pas de sa réussite dont il sait qu’elle passera par une nécessaire diversification.

Il peut faire sienne cette phrase que Vincent Cespedes écrivait dans “L'Ambition, ou l'Epopée de Soi” : ‘L'ambition est cette performance mystérieuse où vaincre n'est jamais suffisant’.

Olivier Mercier

http://www.ideemiam.com/mets-et-vins/vins/domaine-du-ry-dargent-en-belgique.html