Le Domaine du Ry d'Argent, seul vin belge présent au 13ème salon du vin de Floreffe
Seuls Belges parmi les grands vins français, les vignerons du Domaine du Ry d’Argent convainquent les visiteurs du salon du vin de Floreffe avec des atouts majeurs : la qualité et la passion du terroir belge et namurois ! Ainsi que les appellations contrôlées "Côtes de Sambre et Meuse" et "vin de pays des Jardins de Wallonie".

Floreffe 13ème salon du vin

Les viticulteurs deBovese dans les vignes
Seuls Belges parmi les Français, les vignerons du Domaine du Ry d’Argent vont devoir convaincre les visiteurs du salon du vin de Floreffe ce week-end.
 
L’atout de ce vin namurois? La qualité et le terroir!
 
Au salon du vin de Floreffe, dès aujourd’hui, à côté des grands vins français comme le Crémant d’Alsace, le Bordeaux et autre Chablis, il y aura du vin namurois : Côte de Sambre et Meuse et vin de pays des Jardins de Wallonie. Des appellations bien de chez nous défendues corps et âme par leurs producteurs, agriculteurs et vignerons du Domaine du Ry d’Argent, à Bovesse.
 
Si la famille Baele tient un stand namurois à côté des grands noms du vin français, c’est avant tout pour “ se faire connaître chez soi, martèle Bernadette Lepage-Baele. “ Nous voulons faire comprendre aux visiteurs de ce salon, qui viennent avant tout pour le vin français, que le vin belge est bel et bien là. Les consommateurs peuvent alors le goûter et le comparer aux vins français. ”
 
Ce qui a poussé cette famille d’agriculteurs à se tourner vers la production de vin voici cinq ans, c’est avant tout la passion du fils, Jean-François.
 
Une passion qui est aussi celle du terroir belge. Car, au Domaine du Ry d’Argent, il n’y a pas un seul cépage français.Ce qui laisse d’ailleurs certains goûteurs sceptiques: “ Je me souviens qu’en 2006, quand j’ai fait mon premier salon, le vin belge, c’était l’inconnu pour le consommateur: c’était belge donc ça ne pouvait pas être bon... ” Mais aujourd’hui, même s’il faut encore en convaincre beaucoup, l’accueil se fait plus chaleureux: “ Le public est curieux de connaître et de découvrir ”, sourit Bernadette.
 
C’est donc confiants que les Baele préparent ce salon du vin de Floreffe.
Avec leur vin blanc cuvées 2008 et 2009, leur rosé 2009 et deux rouges différents, les viticulteurs bovessois n’espèrent pas spécialement vendre leurs produits: “ Ce n’est pas le salon où nous gagnons le plus d’argent. Mais nous jouons aussi sur la proximité. Les visiteurs savent qu’ils peuvent venir nous voir après, au Domaine, pour déguster notre vin et visiter le vignoble. ”
 
Ce week-end, avec les vins de Temploux, les petits Bovessois seront les seuls à proposer du vin belge aux visiteurs parmi les 130 stands de vins du salon de Floreffe.
 
Hubert et Bernadette Baele feront goûter leur vin namurois aux visiteurs du salon de Floreffe
 
V. R. La Meuse
 

Publié par le  journal La Meuse et repris avec l'aimable autorisation de la rédaction.

Lien vers SudPresse.be - 5 novembre 2010